Les stations se succédaient. Un paysage doucement ondulé s’offrait à nos regards. Nous arrivions à Paoting. Mes compagnons de voyage me relatèrent les événements de l’été 1900 qui plongèrent le chantier dans la tourmente, et où de malheureux agents d’exploitation, fuyant Paoting et les attaques des Boxers, n’atteignirent jamais Tien-Tsin.

Découvrez la véritable histoire