Pékin, dimanche 12 novembre 1905

Je grimpai dans un pousse-pousse. L’homme à longue natte, vêtu d’une robe de coton bleu, démarra sa course. Quittant vivement le quartier des légations, nous longeâmes les murailles pourpres du Palais impérial avant de piquer vers le sud. Ayant dépassé une caravane de chameaux mongols, nous débouchâmes dans la ville chinoise, pour nous arrêter devant la gare de la nouvelle ligne Pékin-Hankou.
Bâtie à côté de la Porte de Tsien-men, elle faisait face à celle que les Anglais avait construite pour la ligne de Tsien-Tsin. La vieille pagode qui servait à accueillir les voyageurs avait laissé place à un bâtiment neuf.

Découvrez la véritable histoire