Pékin, vendredi 10 novembre 1905,

Jeune journaliste au « Matin », formé aux méthodes américaines, je rêvais depuis toujours de parcourir le monde. Je m’occupais depuis un moment à convaincre mon rédacteur en chef de l’intérêt éminent d’un reportage sur les enjeux stratégiques financiers et industriels européens en Chine impériale, quand une invitation à la cérémonie d’inauguration d’une nouvelle ligne de chemin de fer, reliant Pékin à Hankou, fut déposée sur son bureau. Coïncidence heureuse qui me valut d’embarquer dès la mi-septembre à bord d’un navire de la Compagnie des messageries maritimes, en partance pour la Mer Jaune.

Découvrez la véritable histoire