ENJEUX STRATÉGIQUES FINANCIERS ET INDUSTRIELS

Le chemin de fer Pékin-Hankou

Au tournant des XIXe et XXe siècles, trois banques ancêtres du Groupe BNP Paribas ont organisé le financement d’un des plus grands chantiers de travaux publics de l’époque, la construction du chemin de fer de Pékin à Hankou, d’une longueur de 1 200 km.

Initié par la Société générale de Belgique (BNP Paribas Fortis), le projet fut rendu possible par l’appel à l’épargne française organisé par la Banque de Paris et des Pays-Bas et le Comptoir national d’escompte de Paris. La réalisation du projet – que nous dirions aujourd’hui de type BOO « Build, Own and Operate » – fut confiée à une société filiale de la Société générale de Belgique et de la Banque de Paris et des Pays-Bas : la Société d’étude de chemins de fer en Chine. Celle-ci travailla dans un environnement géopolitique complexe, tenant à la situation intérieure de la Chine et à la pression des grandes puissances occidentales.